• Recherches

Maroc et Sahara occidental. Les promesses d'équité et de réconciliation doivent être tenues

, N° d'index: MDE 29/002/2010

Dans un nouveau rapport rendu public ce mercredi 6 janvier 2010, à l'occasion du quatrième anniversaire du discours du roi Mohamed VI marquant la fin de la mission de l'Instance Équité et Réconciliation (IER), Amnesty International appelle le souverain à honorer les attentes suscitées par cette initiative novatrice. La création de l'IER par les autorités marocaines visait à clore le dossier des atteintes aux droits humains commises au cours de la période dite des «années de plomb» au Maroc et au Sahara occidental et à offrir à des milliers de victimes un recours utile. En dépit des promesses, seules quelques vérités partielles concernant les atteintes aux droits humains commises dans le passé ont été révélées, la question de la justice n'a pas été abordée et les réformes juridiques et institutionnelles indispensables pour s'assurer que de telles violations ne se reproduiraient pas n'ont pas été mises en œuvre.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?