• Recherches

Algérie. Il faut mettre fin aux renvois sommaires de migrants et cesser de criminaliser l'exercice des droits à la liberté d'expression, de réunion, d'association et de religion

, N° d'index: MDE 28/8699/2018

Les autorités algériennes doivent mettre fin aux renvois sommaires de migrants et cesser de restreindre les droits à la liberté d'expression, de réunion pacifique, d'association et de religion, a déclaré Amnesty International le 29 juin 2018. Le 4 juillet, le Comité des droits de l’homme des Nations unies, qui surveille l’application du Pacte international relatif aux droits civils et politiques (PIDCP) par les États parties, doit examiner la situation de l’Algérie vis-à-vis de ses obligations.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?