• Campagnes

Algérie : Craintes de « disparition » / détention secrète / craintes de torture ou de mauvais traitements : Mohammed Yahi (h), 28 ans

, N° d'index: MDE 28/018/2002

Mohammed Yahi a été placé en détention provisoire à la prison militaire de Blida. Son frère a pu lui rendre visite la semaine dernière. On ne connaît pas la nature des charges retenues contre lui. De même, on ignore la raison pour laquelle il a comparu devant un tribunal militaire plutôt que devant un tribunal civil. Aux termes de la législation algérienne, les civils ne relèvent généralement pas de la compétence des juridictions militaires. La famille de Mohammed Yahi a fait appel à un avocat.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?