• Recherches

Émirats arabes unis. La décision du gouvernement de dissoudre le bureau de l'Association des juristes participe de la répression contre la société civile

, N° d'index: MDE 25/003/2012

Amnesty International et Human Rights Watch ont adressé le 23 décembre 2011 une lettre conjointe à Mariam Al Roumi, ministre des Affaires sociales des Émirats arabes unis, afin d'exprimer leur consternation devant la dissolution en avril 2011 du bureau exécutif élu de l'Association des juristes et son remplacement par des membres nommés par l'État. Selon les deux organisations, cette démarche s'apparente à une « prise de contrôle hostile » de l'Association par le gouvernement émirien visant à museler une composante active de la société civile.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?