• Campagnes

Arabie saoudite. Action complémentaire. Un défenseur des droits humains de nouveau condamné

, N° d'index: MDE 23/031/2014

L'éminent défenseur des droits humains Mikhlif al Shammari a été condamné à deux ans de prison et à 200 coups de fouet. C'est la seconde affaire dans laquelle il est mis en cause en deux ans. Dans le courant de l'année 2014, une cour d’appel a confirmé la condamnation à cinq ans de prison prononcée à l'encontre de cet homme dans la seconde affaire. S’il était incarcéré, Amnesty International le considérerait comme un prisonnier d’opinion.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?