• Campagnes

Arabie saoudite. Un manifestant de la « Journée de la colère » va être jugé. Khaled al-Johani

, N° d'index: MDE 23/004/2012

Le seul homme à avoir manifesté à Riyadh le 11 mars, à l'occasion de la « Journée de la colère », doit être jugé le 22 février. Amnesty International le considère comme un prisonnier d'opinion, détenu uniquement pour avoir exercé, pourtant pacifiquement, ses droits à la liberté d'expression et de réunion.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?