Oman. Des manifestants détenus risquent la torture à Oman

Par Amnesty International, , N° d'index: MDE 20/003/2011

Le 14 mai, 15 personnes ont été arrêtées alors qu'elles manifestaient pacifiquement à Mascate, la capital du Sultanat d'Oman. Quatorze d'entre elles sont toujours détenues, dont Muhammad al Habssi et Ibrahim Said al Hajri, tous deux militants. Leur lieu de détention est indéterminé. Amnesty International pense qu'ils sont détenus au secret et risquent d'être torturés ou soumis à d'autres formes de mauvais traitements.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?