• Campagnes

LIBYE. CRAINTES DE RENVOI FORCÉ / CRAINTES POUR LA SÉCURITÉ / CRAINTES DE TORTURE.

, N° d'index: MDE 19/017/2003

Amnesty International a été informée que les autorités libyennes avaient l’intention de renvoyer les sept détenus mentionnés cidessus en Érythrée au cours des prochains jours ; cette décision aurait été prise à la demande des autorités érythréennes, qui entretiennent d’étroites relations avec la Libye. Si ces ressortissants érythréens sont renvoyés dans leur pays, il est fort à craindre qu’ils ne soient appréhendés dès leur arrivée et placés en détention au secret pour une durée indéterminée dans un lieu non révélé, et qu’ils ne soient pas jugés, ni même inculpés. Ces hommes risquent également de subir des actes de torture, et ceux qui avaient déjà été arrêtés auparavant pour des raisons d’ordre politique pourraient être victimes d’exécutions extrajudiciaires.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?