• Campagnes

Libye. Un ressortissant suisse détenu arbitrairement en Libye

, N° d'index: MDE 19/003/2010

Le Suisse Max Goeldi purge actuellement une peine de quatre mois de prison en Libye, après avoir été reconnu coupable d'infractions à la législation sur l'immigration. Amnesty International estime que ces accusations étaient motivées par des considérations politiques et qu'il est victime d'un conflit diplomatique entre la Libye et la Suisse. L'organisation exhorte le chef de l'État libyen, Mouammar Kadhafi, à ordonner sa libération immédiate et sans condition.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?