• Recherches

Libye. La brève arrestation de professionnels de l'audiovisuel reflète une montée des attaques contre la liberté d'expression

, N° d'index: MDE 19/001/2010

Amnesty International salue la remise en liberté, ce mercredi 17 février, de quatre journalistes de l'émission de radio «Bonsoir Benghazi», arrêtés la veille après la suppression de la diffusion de leur émission le 14 février 2010. Ils ont été libérés après l'intervention, semble-t-il, de Saif al Islam al Kadhafi, l'un des fils du dirigeant libyen.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?