• Campagnes

Irak. Un ancien policier en détention est en grand danger. Qusay Abdel-Razaq Zabib

, N° d'index: MDE 14/021/2010

Qusay Abdel-Razaq Zabib est détenu sans inculpation ni jugement en Irak depuis plus de deux ans. À l'heure actuelle, on pense qu'il risque fortement de subir des actes de torture ou d'autres atteintes s'il n'est pas libéré.

AU 253/10, MDE 14/021/2010 Irak 9 décembre 2010
ACTION URGENTE
IRAK. UN ANCIEN POLICIER EN DÉTENTION EST EN
GRAND DANGER
Qusay Abdel-Razaq Zabib est détenu sans inculpation ni jugement en Irak depuis plus de deux
ans. À l'heure actuelle, on pense qu'il risque fortement de subir des actes de torture ou d'autres
atteintes s'il n'est pas libéré.
Qusay Abdel-Razaq Zabib, qui est marié et a deux enfants, était policier à Uwaynat, un village situé près de Tikrit, à
140 kilomètres au nord-ouest de Bagdad, lorsqu'il a été arrêté par des soldats américains, en juillet 2008. Il était
soupçonné de collaborer avec des groupes armés opposés au gouvernement irakien et à la présence de l'armée
américaine en Irak.
Le 30 mars 2010, l'armée américaine a transféré le contrôle de Camp Taji (la prison dans laquelle Qusay Abdel
Razaq Zabib était détenu) au gouvernement irakien. Quatre semaines plus tôt, les autorités militaires américaines
avaient recommandé que Qusay Abdel Razaq Zabib soit libéré. Les autorités irakiennes le maintiennent cependant
en détention sans qu'il ait été jugé ni même inculpé. Un ordre de libération le concernant a été émis mi-novembre.
Il a alors été transféré à la prison d'al Rusafa pour une journée avant d'être de nouveau transféré, cette fois au poste
de police où il travaillait auparavant, en prévision, semblait-il, de sa libération imminente.
Pourtant, il y est encore maintenu en détention. Il a d'abord été dit que la Direction de l'antiterrorisme de Najaf
recherchait quelqu'un portant le même nom mais sa famille a pu obtenir un certificat indiquant que Qusay Abdel
Razaq Zabib n'était pas la bonne personne. Sa famille a été informée à plusieurs reprises qu'il serait bientôt libéré,
mais il est encore détenu.
On craint désormais qu'il soit en grand danger d'être torturé ou soumis à d'autres mauvais traitements tant qu'il est
en détention, et que les personnes qui le retiennent cherchent ainsi à obtenir une rançon.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS
CI-APRÈS (en anglais, en arabe ou dans votre propre langue) :
appelez les autorités irakiennes à intervenir immédiatement pour garantir la libération sur-le-champ de Qusay
Abdel-Razaq Zabib, après les deux ans que cet homme a passés en détention sans inculpation ni jugement ;
priez-les instamment de le protéger de la torture et de tout autre mauvais traitement pendant sa détention, et de
protéger sa famille contre tout chantage.
ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 JANVIER 2011. Veuillez passer par l'ambassade d'Irak dans votre pays, en
demandant que vos appels soient transmis aux personnes suivantes :
Ministre de l'Intérieur
Jawad al-Boulani
Convention Centre (Qasr al-Ma'aridh)
Bagdad, Irak
Formule d'appel : His Excellency, /
Monsieur le Ministre,
Ministre de la Justice
Judge Dara Noureddin
Convention Centre (Qasr al-Ma'aridh)
Bagdad, Irak
Formule d'appel : His Excellency, /
Monsieur le Ministre,
Copies à :
Premier ministre
Nuri Kamil al-Maliki
Ministre des Droits humains :
Wajdan Mikhail Salam
Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.
AU 253/10, MDE 14/021/2010, 9 décembre 2010

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?