Irak. Les dizaines d'homicides qui ont eu lieu lors d'un mouvement de protestation à al Hawija doivent inciter les autorités à mieux contrôler les forces de sécurité

Par Amnesty International, , N° d'index: MDE 14/006/2013

Amnesty International a appelé le gouvernement irakien à réfréner l'armée et les forces de sécurité après le massacre de dizaines de personnes à al Hawija dans la province de Kirkouk le 23 avril, alors qu'il est à prévoir que les manifestations anti-gouvernementales se poursuivent en Irak. Amnesty International exhorte les autorités irakiennes à respecter la liberté de réunion pacifique et d'expression et à donner des instructions claires aux forces de sécurité afin qu'elles ne recourent pas à une force inutile ou excessive contre les manifestants.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?