• Recherches

Iran. La déclaration d'un représentant de l'État iranien aux Nations unies ne peut camoufler les persécutions des avocats de la défense

, N° d'index: MDE 13/098/2011

Amnesty International déplore les propos tenus par Mohammad Javad Larijani, secrétaire général du Haut conseil des droits humains du pouvoir judiciaire, lors d'une conférence de presse des Nations unies, le 16 novembre 2011. Celui-ci a affirmé qu'« aucun avocat n'[était] emprisonné simplement parce qu'il exer[çait] cette profession ou qu'il défend[ait] les droits humains ».

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?