Iran. Un défenseur des droits humains risque cinq ans de prison. Kouhyar Goudarzi

Par Amnesty International, , N° d'index: MDE 13/063/2012

Le 16 septembre dernier, Kouhyar Goudarzi, membre du Comité des reporters des droits humains (CHRR), a vu sa peine de cinq ans de prison confirmée par une cour d'appel. Il est actuellement en liberté mais s'il est emprisonné, il sera considéré comme un prisonnier d'opinion. Deux autres membres du CHRR sont en détention et sont des prisonniers d'opinion.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?