Iran. Il faut lever les mesures d'assignation à domicile visant Mir Hossein Moussavi, Mehdi Karroubi et Zahra Rahnavard, et libérer tous les prisonniers d'opinion

Par Amnesty International, , N° d'index: MDE 13/009/2013

Les autorités iraniennes doivent immédiatement lever l'assignation à domicile arbitraire imposée aux deux anciens candidats à l'élection présidentielle Mehdi Karroubi et Mir Hossein Moussavi, et à son épouse Zahra Rahnavard, écrivaine et militante politique, et cesser de harceler ou de placer en détention sans motif les deux filles du couple, ainsi que le fils de Mehdi Karroubi, ont déclaré la lauréate du prix Nobel de la paix Shirin Ebadi et six grandes organisations de défense des droits humains.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?