Égypte. Il faut que l'armée réponde de ses actes

Par Amnesty International, , N° d'index: MDE 12/019/2013

Le président Mohamed Morsi doit rendre publiques dans les meilleurs délais les conclusions d'une enquête officielle qu'il a diligentée sur les atteintes commises contre des manifestants, et il doit veiller à ce que les forces armées ne soient pas au-dessus des lois et soient tenues de répondre de leurs agissements, a déclaré Amnesty International mardi 16 avril.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?