Égypte. Des grévistes détenus par la police militaire

Par Amnesty International, , N° d'index: MDE 12/011/2012

Cinq ouvriers travaillant pour l'entreprise Arab Petroleum Pipelines Company (SUMED) dans le port de Suez ont été arrêtés après avoir participé à une grève. Amnesty International craint qu'ils ne soient incarcérés uniquement pour avoir exercé de manière pacifique leur droit à la liberté de réunion et leur droit de grève. Si tel était le cas, il s'agirait de prisonniers d'opinion. Ces hommes risquent d'être jugés de façon inique par une juridiction militaire.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?