Bahreïn. Des citoyens condamnés pour des tweets

Par Amnesty International, , N° d'index: MDE 11/071/2012

Un citoyen de Bahreïn a vu sa peine de six mois de prison confirmée en appel, tandis que trois autres purgent des condamnations à quatre mois d'incarcération, semble-t-il pour avoir insulté le roi de Bahreïn dans des messages postés sur leurs comptes Twitter. Ils sont considérés comme des prisonniers d'opinion.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?