Bahreïn. Au cours de leur procès des militants politiques affirment avoir été torturés

Par ÉFAI, , N° d'index: MDE 11/010/2010

Vingt-trois militants de l'opposition placés en détention et jugés à Bahreïn ont affirmé avoir été de nouveau victimes d'actes de torture et d'autres mauvais traitements après la première audience de leur procès, qui s'est déroulée le 28 octobre. Ils avaient déclaré devant la cour avoir été torturés et maltraités en août et septembre, à la suite de leur arrestation. Selon eux, ces nouvelles violences auraient été commises pour les punir d'avoir parlé des actes de torture et des autres mauvais traitements auxquels ils avaient été soumis. Ils ne peuvent toujours que rarement s'entretenir avec leurs avocats et l'on craint pour leur sécurité en prison.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?