Algérie / Maroc et Sahara occidental. La volonté de combattre les disparitions forcées doit se traduire en actes

Par ÉFAI, , N° d'index: MDE 03/001/2010

À l'approche de la 27ème Journée internationale des personnes disparues le 30 août 2010, Amnesty International a adressé aux autorités algériennes et marocaines un courrier leur demandant instamment de ratifier sans plus de délai la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?