République tchèque. Le gouvernement revient sur son engagement en faveur de l'éducation pour tous

Par Amnesty International, , N° d'index: EUR 71/004/2013

déclarations du gouvernement tchèque indiquant qu'il n'allait pas supprimer les écoles pratiques et qu’il maintiendrait des écoles maternelles et des classes préparatoires relevant de ce système. Le Centre européen pour les droits des Roms (ERRC), le Projet de justice Société ouverte (OSJI) et Amnesty International considèrent que ces dernières déclarations remettent en cause l'engagement pris dans la Stratégie gouvernementale de lutte contre l'exclusion sociale pour 2011-2015 et estiment que le gouvernement revient sur ses promesses.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?