Croatie. La protection des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres ne doit pas être uniquement assurée lors de la marche des fiertés

Par Amnesty International, , N° d'index: EUR 64/004/2012

Quelques jours après la marche des fiertés organisée à Split, où les participants ont été protégés de façon adéquate par la police, Amnesty International déplore que les personnes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) ne bénéficient pas d'une telle protection contre les crimes de haine.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?