• Campagnes

Ukraine: Des militantes et militants des droits des femmes ne sont plus en danger immédiat

, N° d'index: EUR 50/8312/2018

Vitalina Koval et d’autres militant-e-s des droits des femmes et des LGBTI ne sont plus considérés comme menacés de violence, comme ils l’étaient après les agressions qui ont entaché la Journée internationale des droits des femmes en Ukraine le 8 mars. Depuis ces événements, Vitalina Koval a bénéficié de mesures de protection satisfaisantes lors d’une action médiatique le 31 mars, lors de laquelle elle a appelé à mettre fin à l’impunité pour les groupes d’extrême-droite en Ukraine.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?