• Document

Ukraine. Les autorités ne doivent pas extrader les réfugiés vers l'Ouzbékistan, où ils risquent d'être torturés

Par Amnesty International, , N° d'index: EUR 50/010/2012

Amnesty International demande aux autorités ukrainiennes de ne pas extrader Rouslan Souleïmanov vers l'Ouzbékistan, où il risque d'être torturé et de subir de graves violations des droits humains. Conformément à ses obligations internationales, l'Ukraine ne doit pas extrader les réfugiés ni les demandeurs d'asile vers un pays où ils risquent fortement d'être condamnés à mort, torturés ou victimes de graves violations de leurs droits fondamentaux.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?