• Campagnes

Bélarus. Un prisonnier d'opinion disparu

, N° d'index: EUR 49/022/2011

On ignore actuellement où se trouve le prisonnier d'opinion bélarussien Andreï Sannikau. Amnesty International redoute qu'il soit torturé ou soumis à d'autres mauvais traitements.

Action complémentaire sur l’AU 299/11, EUR 49/022/2011 Bélarus 16 novembre 2011
ACTION URGENTE
BÉLARUS. UN PRISONNIER D'OPINION DISPARU
On ignore actuellement où se trouve le prisonnier d'opinion bélarussien Andreï Sannikau. Amnesty
International redoute qu'il soit torturé ou soumis à d'autres mauvais traitements.
Le 16 novembre, un des avocats d'Andreï Sannikau a voulu rendre visite à son client dans la colonie pénitentiaire où
il purge sa peine. Il a été informé qu'Andreï Sannikau n'était pas mais il n'a pu obtenir aucune explication sur ce
qui a pu arriver à ce dernier. Sa famille ignore également où il se trouve. Ses avocats craignent qu'il ait été emmené
dans un autre centre de détention. En septembre dernier, Andreï Sannikau et un autre prisonnier d'opinion, Zmitser
Dachkevitch, ont été plusieurs fois transférés de prison en prison. Amnesty International craint que les autorités
fassent à nouveau d'Andreï Sannikau l'objet de déplacements afin de faire pression sur lui pour l'amener à faire des
« aveux » ou le punir pour ses opinions politiques. L'organisation redoute également que cet homme soit victime de
torture ou d'autres mauvais traitements aux mains de ses codétenus ou des gardiens de prison, étant donné qu'il a
été menacé de mort par d'autres prisonniers lors de son transfert en septembre. Pendant les déplacements, les
détenus doivent endurer de longs trajets dans de très mauvaises conditions, souvent dans un froid ou une chaleur
extrême, sans pouvoir manger et boire correctement. Jamais un prisonnier n'a été autant transféré auparavant, les
autorités étant très réticentes à déplacer des détenus même lorsque la vie de ces derniers est en danger.
Amnesty International n'a reçu aucune information sur le militant politique Zmitser Dachkevitch, qui purge
actuellement une peine de deux ans de prison pour avoir, semble-t-il, attaqué des passants juste avant l'élection
présidentielle de décembre 2010 au Bélarus. Andreï Sannikau, candidat de l'opposition à la présidence, a été
condamné en mai à cinq ans d'emprisonnement pour sa participation à des manifestations postélectorales. Amnesty
International pense que les charges retenues contre ces deux hommes, et au moins quatre autres, sont infondées et
que ces personnes ont é visées pour avoir exercé de façon pacifique leur droit à la liberté de réunion et
d'expression.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS
CI-APRÈS, en russe, en bélarussien ou dans votre propre langue :
appelez les autorités à révéler immédiatement le lieu de détention d'Andreï Sannikau à ses avocats et à sa
famille ;
rappelez-leur que cet homme est un prisonnier d'opinion, détenu seulement pour avoir exprimé de façon
pacifique ses opinions politiques, et qu'il devrait être libéré immédiatement et sans condition, de même que tous les
autres prisonniers d'opinion incarcérés dans le cadre des manifestations de décembre 2010 ;
rappelez-leur aussi qu'elles sont tenues de préserver le bien-être physique et psychologique des détenus. Elles
ont notamment le devoir de les protéger d'attaques perpétrées par des tiers ou des agents de l'État ;
demandez-leur de veiller à ce qu'il ne soit pas victime de torture ou d'autres mauvais traitements aux mains
d'agents de l'État ou de tiers.
ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 28 DÉCEMBRE 2011 À :
Procureur général
Alexander Vladimirovich Koniuk
Internatsionalnaya str. 22
220050 Minsk, Bélarus
Fax : +375 17 226 42 52
Formule d'appel : Dear General Prosecutor, / Monsieur le
Procureur général,
Ministre de l'Intérieur
Anatoly Kuleshov
Ul. Gorodskoi Val 2.
220050 Minsk, Bélarus
Fax : +375 17 203 99 18
Formule d'appel : Dear Minister, / Monsieur le Ministre,
Veuillez également envoyer des copies aux représentants diplomatiques du Bélarus dans votre pays (adresse/s à compléter) :
nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse
Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première mise à jour de
l'AU 299/11. Pour en savoir plus : http://www.amnesty.org/fr/library/info/EUR49/019/2011/fr.
16 novembre 2011
ACTION URGENTE
BÉLARUS. UN PRISONNIER D'OPINION DISPARU
INFORMATIONS GÉNÉRALES
En septembre dernier, Andreï Sannikau et un autre prisonnier d'opinion, Zmitser Dachkevitch, ont été plusieurs fois transférés
d'une colonie pénitentiaire à une autre, et ce pendant plus de 10 jours. Entre le 20 et le 26 septembre, l'avocat d'Andreï
Sannikau ignorait se trouvait son client. Lors d'une conférence de presse, la femme d'Andreï Sannikau, Irina Khalip, a révélé
que celui-ci avait été menacé à Vitebsk par des codétenus qui lui ont dit : « On n'a pas l'intention de te tuer, mais… tu risques
d'être transféré dans une autre cellule, où tu seras peut-être battu, voire tué. Des prisonniers s'entretuent. Ça arrive. »
Amnesty International continue à demander la libération des derniers prisonniers d'opinion condamnés à des peines
d'emprisonnement à la suite des manifestations de décembre 2010. Il s'agit de :
Zmitser Bandarenka, condamné à deux ans le 26 mars
Edouard Lobau, condamné à quatre ans le 24 mars
Pavel Sevyarynets, condamné à trois ans le 16 mai
Mikaïlov Statkevitch, condamné à six ans le 26 mai
Un autre prisonnier d'opinion, Dimitri Uss, a été condamné à cinq ans et demi de prison en mai 2011 mais il a été libéré le
1
er
octobre.
Noms : Andreï Sannikau (h), Zmitser Dachkevitch (h)
Action complémentaire sur l'AU 299/11, EUR 49/022/2011, 16 novembre 2011

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?