Bélarus. Des hommes libérés sous caution risquent encore la prison

Par Amnesty International, , N° d'index: EUR 49/015/2012

Après avoir passé plus d'un mois en détention, Anton Souriapine et Sergueï Bacharimov ont été libérés sous caution le 17 août. Ils encourent toujours jusqu'à sept ans d'emprisonnement pour des infractions liées à l'« action de l'ours en peluche », orchestrée par une agence de publicité suédoise en faveur de la liberté d'expression au Bélarus.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?