Bélarus. Un étudiant risque la prison pour des photos d’ours en peluche. Anton Souriapine

Par Amnesty International, , N° d'index: EUR 49/012/2012

Anton Souriapine, étudiant, risque jusqu'à sept ans de prison pour avoir mis en ligne des photographies d'ours en peluche portant des pancartes en faveur de la liberté d'expression. Il a été inculpé d'« organisation d'immigration illégale ». Cet homme est un prisonnier d'opinion.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?