Bélarus. « Je n'arrive pas à croire qu'il n’est plus là »

Par Amnesty International, , N° d'index: EUR 49/004/2013

Le 17 mars 2012, Lioubov Kovaliova a reçu une lettre de la Cour suprême du Bélarus l'informant que son fils, Vladislav Kovaliov, avait été exécuté. Elle n'avait pas été prévenue de l'imminence de l'exécution. Pour Amnesty International, elle a évoqué son fils, ses recherches en cours pour retrouver sa sépulture, et son combat contre la peine de mort au Bélarus.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?