• Campagnes

Russie. Informations complémentaires: Les LGBT se voient refuser le droit d'organiser une marche des fiertés slave

, N° d'index: EUR 46/030/2011

Le 25 juin, lors d'un mouvement de protestation contre les autorités de Saint-Pétersbourg, celles-ci ayant refusé l'organisation de la Marche des fiertés slave, la police a arrêté 14 personnes et les a maintenues en détention pendant plus de 24 heures.

Informations complémentaires sur l'AU 192/11, EUR 46/030/2011 Russie 13 juillet 2011
ACTION URGENTE
RUSSIE. LES LGBT SE VOIENT REFUSER LE DROIT
D'ORGANISER UNE MARCHE DES FIERTÉS SLAVE
Le 25 juin, lors d'un mouvement de protestation contre les autorités de Saint-Pétersbourg,
celles-ci ayant refusé l'organisation de la Marche des fiertés slave, la police a arrêté
14 personnes et les a maintenues en détention pendant plus de 24 heures.
Les détenus ont écopé d'une amende pour avoir organisé un rassemblement non autorisé, avant d'être libérés. Ceux-
ci étant inculpés d'« avoir désobéi aux ordres de la police », des audiences supplémentaires se sont tenues au cours
de la semaine suivante et en l'absence des accusés, qui considèrent les charges retenues contre eux totalement
infondées et pensent qu'ils ne pourront pas obtenir justice. Le tribunal a déjà ordonné à plusieurs d'entre eux de
payer une amende pour avoir désobéi aux ordres de la police.
Amnesty International prépare une autre carte postale d'action adressée au président russe Dmitrii Medvedev,
l'appelant à fournir une plus grande protection aux militants LGBT lors d'événements publics et à veiller à ce que
chaque individu en Russie puisse pleinement jouir du droit à la liberté de réunion.
Aucune action complémentaire n'est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui
ont envoyé des appels.
Ceci est la première mise à jour de l'AU 192/11. Pour plus d'informations : www.amnesty.org/en/library/info/EUR46/028/2011/en (en anglais).
Informations complémentaires sur l'AU 192/11, EUR 46/030/2011, 13 juillet 2011

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?