La Grèce doit mettre fin à la criminalisation et à la stigmatisation des travailleurs du sexe séropositifs

Par Amnesty International, , N° d'index: EUR 25/004/2012

Amnesty International est gravement préoccupée par la décision des autorités grecques d'arrêter 31 travailleuses du sexe présumées, de les soumettre contre leur volonté à des tests de dépistage du VIH et d'engager des poursuites pénales à leur encontre.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?