Halte aux disparitions forcées en Europe et en Asie centrale

Par ÉFAI, , N° d'index: EUR 01/009/2009

La Journée internationale des personnes disparues, le 30 août, a pour but de demander que justice soit rendue aux victimes de disparitions forcées. Dans le présent document, Amnesty International engage les États à ratifier la Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées. À ce jour, sur les 47 États membres que compte le Conseil de l'Europe, trois pays seulement ont pris cette initiative. Dans les pays d'Europe et d'Asie centrale, l'ampleur des disparitions forcées et le contexte dans lequel elles s'inscrivent varient ; le présent document contient des exemples de cas destinés à illustrer ces différentes situations.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?