Sri Lanka. Amnesty International se félicite que la haut-commissaire aux droits de l'homme ait demandé une enquête internationale, indépendante et crédible sur les violations présumées du droit international

Par Amnesty International, , N° d'index: ASA 37/006/2013

Un rapport publié le 12 février par le Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) indique clairement que le Sri Lanka doit encore œuvrer pour garantir la justice, la réconciliation et le rétablissement des moyens de subsistance à la suite du conflit armé prolongé dans ce pays. Le rapport souligne également que le Sri Lanka semble réticent concernant les mesures à prendre dans ce contexte. Au Sri Lanka, les récentes enquêtes concernant les allégations de violations graves des droits humains ont été décrites comme « non concluantes » et manquant de « l'indépendance et de l'impartialité nécessaires pour inspirer la confiance ». De graves violations des droits humains continuent d'être signalées et le Sri Lanka n'a pas profité de l'assistance technique offerte par l'ONU pour améliorer la situation des droits humains dans le pays.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?