• Campagnes

Philippines: Une journaliste arrêtée deux fois en six semaines

, N° d'index: ASA 35/0137/2019

Maria Ressa, défenseure des droits humains et rédactrice en chef du journal en ligne Rappler, a de nouveau été arrêtée le 29 mars pour avoir prétendument enfreint la Loi anti-prête-noms (Anti-Dummy Law), texte sanctionnant les Philippins qui permettent à des étrangers d’utiliser leur identité ou leur citoyenneté pour se soustraire à la législation sur la nationalisation de certains droits, concessions ou avantages. . Maria Ressa a été libérée quelques heures plus tard, après avoir versé une caution de 90 000 pesos philippins (environ 1 700 dollars des États-Unis) ; c'était la deuxième fois qu'elle était appréhendée en l’espace de quelques semaines.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?