Philippines. Une parodie de justice pour le massacre de Maguindanao ?

Par Amnesty International, , N° d'index: ASA 35/009/2012

Amnesty International est extrêmement préoccupée par le fait que, alors que trois années se sont écoulées depuis le massacre de Maguindanao, les Philippines n'ont pas fait en sorte que justice soit rendue de manière rapide et équitable. Depuis le 23 novembre 2009, presque la moitié des 197 suspects ayant fait l'objet d'un mandat d'arrêt sont toujours en liberté, aucune poursuite judiciaire n'a été menée à son terme, aucun des auteurs du massacre n'a été condamné et au moins six témoins ont été tués ainsi que des proches de ces témoins.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?