Philippines. Le traitement de l'affaire du massacre de Maguindanao fait naître des inquiétudes sur le fonctionnement de la justice

Par ÉFAI, , N° d'index: ASA 35/005/2010

L'abandon des charges retenues contre deux membres importants de la famille Ampatuan, accusés d'être impliqués dans le massacre de Maguindanao en novembre 2009, trois semaines avant des élections nationales semble bien indiquer que la politique prime sur la justice et les droits humains, a déclaré Amnesty International le 21 avril.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?