Pakistan. L'attentat de Lahore montre que le gouvernement doit mieux protéger les civils

Par ÉFAI, , N° d'index: ASA 33/002/2009

L'attaque d'hommes armés contre l'équipe sri-lankaise de cricket dans le centre de Lahore mardi 3 mars illustre une fois de plus, de manière impitoyable, le fait que les autorités pakistanaises sont incapables de protéger le droit à la vie des civils, qu'ils soient étrangers ou pakistanais, a déclaré Amnesty International ce jeudi 5 mars.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?