Mongolie. Les autorités doivent respecter les droits fondamentaux de l'ancien président après son arrestation

Par Amnesty International, , N° d'index: ASA 30/001/2012

Amnesty International demande au gouvernement mongol de veiller à ce que l'ancien président, Nambariin Enkhbayar, qui est incarcéré depuis le 13 avril sur la base d'accusations en rapport avec des faits de corruption, soit traité conformément aux normes internationales en matière de droits humains, notamment en ce qui concerne le droit de communiquer avec des avocats et des membres de sa famille, le droit de bénéficier de soins médicaux dignes de ce nom et le droit à la liberté.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?