• Campagnes

Maldives. Un militant en faveur de la tolérance religieuse arrêté

, N° d'index: ASA 29/002/2011

Un militant ayant organisé une manifestation pacifique à Malé, aux Maldives, pour prôner la tolérance religieuse a été arrêté à la demande d'un parti islamique.

AU 368/11, ASA 29/002/2011 - Maldives 22 décembre 2011
ACTION URGENTE
MALDIVES. UN MILITANT EN FAVEUR DE LA TOLÉRANCE
RELIGIEUSE AR
Un militant ayant organisé une manifestation pacifique à Malé, aux Maldives, pour prôner la tolérance
religieuse a été arrêté à la demande d'un parti islamique.
Ismail Khilath Rasheed a pris part à ce qu'il a appelé une manifestation « silencieuse », qu'il avait organisée pour
appeler à la tolérance religieuse aux Maldives. Le mouvement de protestation a eu lieu le 10 décembre à Malé, la
capitale du pays ; 30 autres militants y ont participé.
Les manifestants se vont vu attaquer par une dizaine d'hommes. Des pierres ont été jetées à Ismail Khilath
Rasheed, qui a été emmené à l'hôpital Mémorial Indira Gandhi, victime d'une fracture du crâne.
Celui-ci a été arrêté le 14 décembre par des policiers qui ont affirmé avoir besoin de l'interroger sur son implication
dans la manifestation, étant donné qu'« il est illégal de préconiser une chose contraire à la Constitution ».
L'interpellation et le maintien en détention d'Ismail Khilath Rasheed sont survenus après que le parti Adhaalath, un
parti de l'opposition prônant le respect de la charia, a contacté la police pour l'exhorter à prendre des mesures à
l'encontre de cet homme pour avoir organisé cette manifestation « silencieuse ».
En vertu de la Constitution maldivienne de 2008, l'islam est la seule religion que les Maldiviens peuvent pratiquer.
Ismail Khilath Rasheed a déclaré être un musulman orienté vers le soufisme et avoir le droit de suivre les principes
de ce culte en paix et sans discrimination. Cet homme est un prisonnier d'opinion, détenu seulement pour avoir
exercé de façon pacifique son droit à la liberté d'expression. Son incarcération bafoue les traités internationaux
concernant la liberté d'expression et le droit de réunion pacifique, notamment le Pacte civil relatif aux droits civils et
politiques, auquel les Maldives sont partie.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS
CI-APRÈS, en anglais ou dans votre propre langue :
appelez le président à libérer le prisonnier d'opinion Ismail Khilath Rasheed immédiatement et sans condition ;
demandez au président du parlement et au président de la Cour suprême de soutenir notre appel en faveur de la
libération immédiate et inconditionnelle de cet homme ;
exhortez les autorités à l'indemniser pour son placement en détention illégal et à assurer sa sécurité à l'avenir.
ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 2 FÉVRIER 2012 À :
Président des Maldives
Mohamed Nasheed
The President's Office
Boduthakurufaanu Magu
Malé 20113, Maldives
Fax : +96 0332 5500
Formule d'appel : Dear President
Nasheed, / Monsieur le Président,
Président du Parlement
Abdulla Shahid
People's Majlis Secretariat
People's Majlis House
Medhuziyaaraiy Magu, Henveyru, Malé
20080, Maldives
Fax : +96 0332 4104
Courriel : admin@majlis.gov.mv
Formule d'appel : Dear Honourable
Speaker, / Monsieur,
Président de la Cour suprême
Ahmed Faiz
Supreme Court
M. Theemuge, Orchid Magu
Malé 20208, Maldives
Fax : +96 0300 8554
Courriel : info@supremecourt.gov.mv
Formule d'appel : Dear Chief Justice, /
Monsieur,
Veuillez également envoyer des copies aux représentants diplomatiques des Maldives dans votre pays (adresse/s à compléter) :
Nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse
Vérifiez auprès de votre section s'il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.
Nom : Ismail Khilath Rasheed
Genre h/f : h
AU 368/11, ASA 29/002/2011, 22 décembre 2011

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?