• Campagnes

Corée du Sud. Un syndicaliste risque d'être renvoyé de force dans son pays d'origine. Michel Catuira

, N° d'index: ASA 25/003/2011

Le 2 mars, la 12e chambre du tribunal administratif de Séoul a ordonné la suspension temporaire de l'expulsion forcée de Michel Catuira, président du Syndicat des travailleurs migrants de Séoul, Gyeonggi et Incheon (Corée du Sud). Cependant, cette décision ne s'applique qu'en attendant qu'il soit statué sur le recours formé par cet homme contre l'annulation de son visa. Par conséquent, celui-ci risque toujours d'être expulsé.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?