• Campagnes

Cambodge: UNE DEFENSEURE CAMBODGIENNE DU DROIT AU LOGEMENT REMISE EN LIBERTE

, N° d'index: ASA 23/4870/2016

Deux Cambodgiennes défendant le droit au logement ont été jugées le 22 août et déclarées coupables d’« outrage à agent de la force publique ». Bov Sophea a été remise en liberté, mais Tep Vanny demeure détenue, puisqu’elle purge une peine de six mois d’emprisonnement pour des faits liés à une manifestation organisée en 2011, et elle fait toujours l’objet d’une enquête en lien avec une manifestation qui a eu lieu en 2013.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?