Cambodge. Des défenseures des droits humains déclarées coupables

Par Amnesty International, , N° d'index: ASA 23/001/2013

Deux défenseures cambodgiennes des droits humains ont été déclarées coupables de charges sans fondement, au cours de deux procès distincts qui ont eu lieu les 26 et 27 décembre dernier. Yorm Bopha a été condamnée à trois ans d'emprisonnement, tandis que Tim Sakmony, originaire du quartier de Borei Keila, a été sanctionnée de six mois de prison, dont une partie avec sursis, avant d'être finalement relâchée.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?