Japon. L'affaire Mainali doit conduire à une réforme du système des daiyo kangoku système des daiyo kangoku (« prisons de substitution »)

Par Amnesty International, , N° d'index: ASA 22/012/2012

Amnesty International a salué la décision rendue mardi 31 juillet par la haute cour de Tokyo dans l'affaire concernant Govinda Prasad Mainali. Cette instance a rejeté le recours formé par le parquet de Tokyo contre le jugement qu'elle avait rendu en juin 2012, ordonnant que Mainali, incarcéré depuis 15 ans pour meurtre, soit rejugé.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?