Japon. Risque élevé d'exécutions imminentes

Par Amnesty International, , N° d'index: ASA 22/011/2012

Au Japon, Makoto Taki, nommé ministre de la Justice le 4 juin, s'est déclaré en faveur de la peine de mort. Des détenus condamnés à la peine capitale risquent fortement d'être exécutés sous peu. Selon les estimations, le pays compterait plus de 130 condamnés à mort ; tous courent désormais le risque d'une exécution imminente.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?