• Recherches

Indonésie: La castration chimique forcée constitue une peine dégradante

, N° d'index: ASA 21/4128/2016

L'Indonésie doit immédiatement abroger les récentes modifications de la loi sur la protection de l'enfance, qui prévoient la castration chimique forcée des personnes condamnées pour sévices sexuels sur mineurs avec circonstances aggravantes. Amnesty International considère qu'en adoptant ces modifications, le gouvernement indonésien compromet le droit fondamental à l'intégrité physique et mentale, en particulier le droit de ne pas être soumis à des actes de torture ni à d'autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?