• Recherches

Indonésie. Le président doit prendre la tête des efforts visant à résoudre les affaires de disparition forcée

, N° d'index: ASA 21/030/2013

Alors que des gens dans le monde entier célèbrent la Journée internationale des personnes disparues, Amnesty International appelle le président indonésien à cesser de retarder la création d'un tribunal des droits humains chargé de juger les responsables présumés de l'enlèvement et de la disparition forcée de 13 militants politiques en 1997 et 1998. L'absence persistante d'enquête sur ces crimes en vue de déterminer le sort des disparus et le lieu où ils se trouvent, s'ajoutant au fait, lorsque des éléments de preuve suffisants existent, de ne pas poursuivre les personnes soupçonnées d'avoir commis ces crimes, perpétue les violations des droits humains et contribue à une culture de l'impunité en Indonésie.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?