• Recherches

Indonésie. Les accusations de blasphème retenues contre un responsable chiite doivent être abandonnées

, N° d'index: ASA 21/016/2012

Les autorités indonésiennes doivent abandonner les poursuites pour blasphème engagées contre Tajul Muluk, dignitaire musulman chiite de la province de Java-Est. Amnesty International estime que ces charges ont été retenues contre lui pour le seul fait d'avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté de pensée, d'opinion et de religion.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?