• Recherches

Indonésie. Le président doit garantir vérité et justice concernant les disparitions forcées de 1997-1998

, N° d'index: ASA 21/006/2013

Amnesty International déplore que le gouvernement indonésien ait annoncé jeudi 21 mars qu'il n'établirait pas de tribunal des droits humains pour juger les responsables présumés de l'enlèvement et de la disparition forcée de 13 militants politiques en 1997 et 1998. Le refus d'établir la vérité sur le sort des personnes disparues et d'amener les auteurs de ces actes à rendre des comptes alimente les violations des droits humains qui ont cours en Indonésie et conforte le climat d'impunité.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?