• Campagnes

Chine. Le neveu de Chen Guangcheng maintenu en détention. Chen Kegui

, N° d'index: ASA 17/040/2012

Chen Kegui, neveu du défenseur des droits humains Chen Guangcheng, est en détention depuis le 30 avril dernier. Le 15 octobre, Amnesty International a appris que la police avait transmis le dossier de cet homme au ministère public. Chen Kegui pourrait donc être jugé bientôt. Il ne peut toujours pas contacter ses avocats ou sa famille, et il risque d’être victime de torture ou d’autres mauvais traitements en détention.

Action complémentaire sur l'AU 280/12, ASA 17/040/2012 - Chine 16 octobre 2012
ACTION URGENTE
CHINE. LE NEVEU DE CHEN GUANGCHENG MAINTENU EN DÉTENTION
Chen Kegui, neveu du défenseur des droits humains Chen Guangcheng, est en tention depuis le
30 avril dernier. Le 15 octobre, Amnesty International a appris que la police avait transmis le dossier de
cet homme au ministère public. Chen Kegui pourrait donc être jugé bientôt. Il ne peut toujours pas
contacter ses avocats ou sa famille, et il risque d’être victime de torture ou d’autres mauvais traitements
en détention.
Après le 7 octobre 2012, à la suite d’une période de vacances en Chine pendant laquelle tous les services
gouvernementaux sont fermés, les proches de Chen Kegui sont allés voir les autorités pour obtenir des informations
concernant cette affaire. Celles-ci leur ont dit que la police avait transféré le dossier, au stade de l’enquête, au
parquet. Elles les ont également informés que le chef d’accusation d’« homicide volontaire », dont Chen Kegui était
soupçonné et qui constituait la raison de sa détention, avait été abandonné. La police propose maintenant
d’inculper cet homme de « blessures volontaires », une infraction passible de moins de trois ans de prison, ou entre
trois et 10 ans dans les cas les plus graves.
La famille de Chen Kegui a expliqué que celui-ci n’est pas autorisé à rencontrer les avocats qu’elle a choisis pour lui
depuis le début de sa détention le 30 avril dernier. Il ne peut pas non plus contacter ses proches. Amnesty
International pense que cet homme risque d’être torturé en détention.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS
CI-APRÈS, en chinois ou dans votre propre langue :
demandez aux autorités de permettre à Chen Kegui de choisir ses avocats, et à veiller à ce que ceux-ci puissent
élaborer une défense sans faire l’objet de manœuvres de harcèlement ou d’intimidation ;
appelez-les à relâcher cet homme, ou à l’inculper d’une infraction reconnue par le droit et à le juger au cours
d’une procédure respectant les normes internationales d’équité des procès ;
engagez-les à s’assurer qu’il ne soit pas victime de torture ou d’autres mauvais traitements, et à mettre fin au
harcèlement à l’encontre de sa famille.
ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 27 NOVEMBRE 2012 À :
Procureur général du parquet populaire provincial du Shandong
WU Pengfei Jianchazhang
Shandongsheng Renmin Jianchayuan
Hepinglu Dongsou, Jinanshi 250014
Shandongsheng, Chine
Tél : +86 531 8301 1062
Fax : +86 531 8301 2514
Courriel : webmaster@sdjcy.gov.cn
Formule d’appel : Dear Procurator, / Monsieur le Procureur,
Secrétaire du Comité du Parti communiste pour la province du
Shandong
JIANG Yikang Shuji
Zhonggong Shandongsheng Weiyuanhui 482 Jingyilu
Shizhongqu, Jianashi 250001, Shandongsheng, Chine
Tél : +86 531 8793 5501
Courriel : icc@npc.gov.cn
Formule d’appel : Dear Secretary, / Monsieur,
Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Chine dans votre pays (adresse/s à compléter) :
nom(s), adresse(s), n° de fax, courriel, formule de politesse
Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Ceci est la première mise à jour de
l’AU 280/12. Pour plus d’informations : http://www.amnesty.org/fr/library/info/ASA17/038/2012/fr.
16 octobre 2012
ACTION URGENTE
CHINE. LE NEVEU DE CHEN GUANGCHENG MAINTENU ENTENTION
COMPLÉMENT D’INFORMATION
Chen Kegui a été interpellé le 30 avril 2012, après s’être caché pendant des jours car craignant pour sa sécurité à la suite d’une
descente effectuée chez sa famille le 26 avril.
Cette opération survenue quelques jours après que l’oncle de Chen Kegui, le défenseur des droits humains Chen Guangcheng,
s’est échappé de chez lui, il était assigné à résidence illégalement depuis des années a été menée par une vingtaine
d’individus en civil qui n’ont montré aucune pièce d’identité et aucun mandat de perquisition. D’après les personnes présentes,
Chen Kegui a saisi un couteau pour se défendre et blessé plusieurs agents avant de s’enfuir. Le 9 mai, la famille de cet homme a
appris qu’il était incarcéré car il était soupçonné d’« homicide volontaire ».
Après la descente à son domicile, le père de Chen Kegui a été placé en détention ; il aurait alors été torturé par des policiers qui
lui ont attaché les jambes, l’ont frappé dans les côtes et l’ont fouetté avec des ceintures. Cet homme a été relâché le 29 avril ;
lorsqu’il a expliqué dans la presse les sévices qui lui avaient été infligés, des représentants des autorités l’ont informé que son
fils serait puni encore plus sévèrement.
Chen Kegui est en détention au secret depuis plus de cinq mois.
Noms : Chen Kegui, Chen Guangcheng
Genre : hommes
Action complémentaire sur l’AU 280/12, ASA 17/040/2012, 16 octobre 2012

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?