• Campagnes

Chine. Crainte de disparition d'un militant et de sa famille

, N° d'index: ASA 17/001/2011

Hada, défenseur des droits humains de Mongolie intérieure, son épouse Xinna et leur fils Uiles ont été arrêtés dans le nord de la Chine. On ignore ce qu'il est advenu d'eux et où ils se trouvent. Amnesty International craint qu'ils n'aient été victimes d'une disparition forcée.

AU 2/11, ASA 17/001/2011 Chine 7 janvier 2011
ACTION URGENTE
CRAINTE DE DISPARITION D'UN MILITANT ET DE SA FAMILLE
Hada, défenseur des droits humains de Mongolie intérieure, son épouse Xinna et leur fils Uiles
ont été arrêtés dans le nord de la Chine. On ignore ce qu'il est advenu d'eux et où ils se trouvent.
Amnesty International craint qu'ils n'aient été victimes d'une disparition forcée.
Hada devait être libéré de prison le 10 décembre 2010, à l'issue d'une peine de 15 ans d'emprisonnement pour « séparatisme »
et « espionnage ». Son épouse Xinna et leur fils Uiles ont été arrêtés avant la date prévue de sa remise en liberté. Les autres
membres de sa famille, notamment sa belle-sœur Naraa et son oncle Haschuluu, qui attendaient de le retrouver à sa libération,
n'ont reçu aucune information à son sujet le jour en question.
Le 11 décembre 2010, Naraa a reçu un CD qui contenait cinq photos montrant Hada en train de dîner avec Xinna et Uiles. Les
photos étaient datées du 10 décembre 2010. Naraa a indiqué au Centre d'information sur les droits humains de Mongolie du
Sud (SMHRIC) que, d'après les vêtements portés par Xinna et Uiles, elle pensait que ces photos étaient récentes. Les mêmes
clichés avaient été publiés de manière anonyme sur Boxun.com, un site chinois dissident basé à l'étranger.
Le 13 décembre 2010, Haschuluu a reçu un SMS supposément envoyé par Hada qui lui demandait de ne pas s'inquiéter et
indiquait que Uiles et lui-même avaient été relâchés. Cependant, la réponse envoyée par Haschuluu est restée sans suite.
Le 14 décembre 2010, un représentant du Bureau de la sécurité publique de la région autonome de Mongolie intérieure a rendu
visite à Naraa et l'a informée que c'était son service qui lui avait envoyé les photos. Il a ajouté que Hada et ses proches
« passaient un moment agréable en famille » dans un « hôtel de luxe cinq étoiles » et qu'ils avaient besoin d'« un peu [de temps]
pour réfléchir à ce qu'ils allaient faire ensuite ». Il ne lui a pas donné le nom de l'hôtel ni indiqué où se trouvait cet
établissement et n'a pas non plus précisé ce que pouvait signifier « un peu » de temps.
Depuis l'arrestation de Xinna et Uiles, Naraa et Haschuluu sont les seules sources d'information sur la situation de Hada et de sa
famille, mais il semble que leurs canaux de communication aient été coupés car tous les appels téléphoniques qui leur ont été
passés depuis le 18 décembre 2010 au moins sont restés sans réponse.
DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS
(en anglais, en chinois ou dans votre propre langue) :
exhortez les autorités à révéler sans délai la situation actuelle de Hada, Xinna et Uiles, et l'endroit où ils se trouvent ;
demandez-leur de libérer Hada immédiatement et sans condition car il s'agit d'un prisonnier d'opinion, détenu depuis 1995 ;
appelez-les à relâcher Xinna et Uiles, à moins qu'ils ne soient inculpés d'une infraction dûment reconnue par le droit
international ;
priez-les instamment de veiller à ce que ces personnes puissent entretenir des contacts avec leurs proches, consulter l'avocat
de leur choix et bénéficier de tous les soins médicaux dont elles pourraient avoir besoin, et ce pendant toute la durée de leur
détention.
ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 18 FÉVRIER 2011 À :
Directeur du département de la Sécurité
publique de la région autonome de Mongolie
intérieure
ZHAO Liping Tingzhang
Nei Menggu Zizhiqu Gong'anting
15 Haila'erdajie, Hohhot 010051
Nei Menggu Zizhiqu
République populaire de Chine
Fax : +86 471 6550102
Formule d'appel : Dear Director, / Monsieur
le Directeur,
Président du gouvernement populaire de la
région autonome de Mongolie intérieure
BATE'ER Wulan Zhuxi
Nei Menggu Zizhiqu Renmin Zhengfu
1 Chilechuandajie, Hohhot 010098
Nei Menggu Zizhiqu
République populaire de Chine
Fax : +86 471 6944148
Formule d'appel : Dear Chairman, /
Monsieur,
Copies :
Ministre de la Justice de la République
populaire de Chine
WU Aiying Buzhang
Sifabu, 10 Chaoyangmen Nandajie
Chaoyangqu, Beijingshi 100020
République populaire de Chine
Fax : +86 10 65292345
Courriel : pfmaster@legalinfo.gov.cn
Formule d'appel : Dear Minister, / Monsieur
le Ministre,
Veuillez également adresser des copies aux représentants diplomatiques de la Chine dans votre pays. Vérifiez auprès de votre section s'il faut
encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci.
7 janvier 2011
ACTION URGENTE
CRAINTE DE DISPARITION D'UN MILITANT ET DE SA FAMILLE
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Hada a été arrêté le 11 décembre 1995. Le tribunal populaire intermédiaire de Hohhot l'a déclaré coupable de « séparatisme »
et d'« espionnage » à l'issue d'un procès inique et l'a condamné à 15 ans d'emprisonnement le 11 novembre 1996. Depuis lors,
Amnesty International le considère comme un prisonnier d'opinion et demande sa libération immédiate et sans condition.
Hada a été incarcéré à la prison d'Ulaanhad (Chifeng, en mandarin), dans la région autonome de Mongolie intérieure. En 2004,
une personne qui venait d'être libérée de cette prison a signalé que Hada y était régulièrement victime de sévices. Selon elle, il
était soumis à des sanctions disciplinaires allant de la détention à l'isolement à l'enchaînement à une table d'immobilisation en
métal (voir http://www.amnesty.org/fr/library/info/ASA17/004/2005/fr).
Avant son arrestation, Hada était le directeur général de la Librairie universitaire mongole, à Hohhot. Il a été incarcéré en raison
de son appartenance à l'Alliance démocratique de Mongolie du Sud, une organisation visant à promouvoir les droits humains, la
culture mongole et un « fort degré d'autonomie pour les ethnies minoritaires de Chine, comme le garantit la Constitution [de cet
État] ».
En 2002, Uiles (le fils de Hada, né en 1984) a été condamné à deux ans de prison pour sa participation présumée à un vol
qualifié. Pendant sa détention, il aurait subi des pressions visant à lui faire couper tout lien avec ses parents.
Xinna, l'épouse de Hada, a été arrêtée le 4 décembre 2010 dans la librairie familiale. La police a informé Uiles qu'elle était
incarcérée au centre de détention n° 1 de Mongolie intérieure à Hohhot, la capitale régionale (Huhehaote, en mandarin). La
police a également effectué une descente dans la réserve de la librairie et arrêté Uiles. Celui-ci a été libéré le jour même, peu
avant minuit, et a expliqué au SMHRIC que la police avait fait pression sur lui pour qu'il accepte de ne pas dévoiler
d'informations sur sa famille ou lui par téléphone ou sur Internet, abandonne toute relation avec ses parents, et ne participe à
aucune activité séparatiste comme l'avait fait son père.
Uiles a été de nouveau arrêté le 5 décembre 2010 au matin. Naraa, la belle-sœur de Hada, a ensuite reçu une lettre des
autorités chargées de la sécurité publique indiquant que Xinna était détenue car on la soupçonnait de tenir un commerce illicite
et que Uiles était soupçonné de participer à un trafic de stupéfiants.
En novembre 2010, l'écrivaine et militante Huuchinhuu a été illégalement placée en résidence surveillée par les autorités. Elle
préparait une fête pour la libération de Hada. Un autre militant de Mongolie intérieure, Aslan, qui était également en train
d'organiser un rassemblement pour célébrer la libération prévue de Hada, a aussi été assigné à résidence.
AU 2/11, ASA 17/001/2011, 7 janvier 2011

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?