• Campagnes

Myanmar: Il faut libérer les personnes qui soutiennent un ancien enfant soldat

, N° d'index: ASA 16/1972/2020

Nay Zar Tun, Khin Cho Naing et Myint Zaw ont été condamnés à des peines comprises entre 12 et 18 mois de prison pour avoir protesté pacifiquement contre les accusations à caractère politique portées contre le jeune frère de Nay Zar Tun, l'ancien enfant soldat Aung Ko Htwe. Dénoncer l'injustice n'est pas un crime et ces personnes n'auraient jamais dû être arrêtées uniquement parce qu'elles ont exercé leurs droits à la liberté d'expression et de réunion pacifique. Elles doivent être libérées immédiatement et sans condition.

Dans quelle langue voulez-vous lire le rapport ?